12 juin : Journée mondiale contre le travail des enfants

La protection sociale universelle pour mettre fin au travail des enfants

Le thème 2022 de cette Journée mondiale appelle à un investissement accru dans les systèmes et régimes de protection sociale afin d’établir des socles de protection sociale solides et de protéger les enfants.

Bien que des progrès significatifs aient été accomplis dans la réduction du travail des enfants au cours des deux décennies précédentes, on a pu constater un ralentissement, voire une stagnation entre 2016 et 2020. Aujourd’hui, 160 millions d’enfants, âgés de 5 ans et plus, victimes du travail des enfants.

Les systèmes gouvernementaux de protection sociale sont essentiels pour lutter contre la pauvreté et la vulnérabilité, et pour prévenir et éradiquer le travail des enfants. La protection sociale est à la fois un droit fondamental et un outil politique puissant pour que les familles n’aient pas à recourir au travail des enfants en période de crise. Cependant, en 2020 et avant que la crise de la COVID-19 ne s’installe, seuls 46,9 % de la population mondiale étaient effectivement couverts par au moins une prestation de protection sociale, tandis que les 53,1 % restants – soit 4,1 milliards de personnes – étaient laissé entièrement sans protection. La couverture des enfants est encore plus faible. Près des trois quarts des enfants, soit 1,5 milliard, n’ont pas de protection sociale.

Des progrès significatifs vers l’élimination du travail des enfants nécessitent un investissement accru dans les systèmes universels de protection sociale, dans le cadre d’une approche intégrée et globale pour s’attaquer au problème.

Ensemble, nous pouvons participer à un mouvement mondial contre le travail des enfants.

#EndChildLabour

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email