Evaluation d’impact post projet « Intégration de la redevabilité sociale dans l’éducation pour le développement »

Présentation de CARE International Maroc :

CARE International Maroc, ONG locale marocaine créée en 2007 et reconnue d’utilité publique en 2018, appartient au réseau international de CARE, l’une des plus grandes organisations internationales d’assistance et de développement au monde. CARE cherche à s’attaquer aux causes profondes de la pauvreté et à renforcer la capacité d’auto-assistance des communautés. L’analyse des principaux enjeux de développement au Maroc oriente l’action de CARE autour des problématiques de l’éducation, l’accès à des opportunités économiques et la participation politique et citoyenne des populations les plus vulnérables, notamment les enfants, les femmes et les jeunes.

Contexte de la prestation :

Le projet LEAD « Intégration de la redevabilité sociale dans l’éducation pour le développement », réalisé dans le cadre d’un partenariat, signée entre l’organisation CARE International Maroc et le « Global Partnership for Social Accountability » (GPSA) de la Banque Mondiale (BM) a été mis en œuvre par CARE International Maroc et la Near East Foundation sur une durée de 4ans (2014-2018).

Ce projet comportait deux objectifs : (i) le développement d’un mécanisme de redevabilité sociale pour la promotion de la qualité de l’éducation primaire au Maroc ; (ii) et le renforcement de la collaboration entre les acteurs autour de l’école, notamment les associations des parents et tuteurs d’élèves et les acteurs étatiques dans le domaine de l’éducation, et ce pour un meilleur processus de prise de décision aux niveaux local, régional et national.

Le projet est mis en œuvre dans deux Académies Régionales de l’Education et la Formation (AREF) de Casablanca-Settat (Direction de Sidi Bernoussi) et de Marrakech-Safi (Direction El Haouz).

Le projet a bénéficié directement à 50 écoles primaires et renforcera les capacités de ses associations des parents et tuteurs des élèves (APTE), de ses équipes administrative et pédagogiques, ainsi que des cadres des directions provinciales et AREF.

Dès lors, cette étude vise à rendre compte de l’impact du projet LEAD et se tiendra entre le mois de février et septembre. L’étude se concentrera sur la durabilité des résultats et objectifs post-projet (après 2018).

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur email